AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 N//L'alien vert débarque à Réveil! [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


N

"Alien vert"

Messages : 77
Date d'inscription : 27/11/2013
Localisation : Dans les étoiles °^°

MessageSujet: N//L'alien vert débarque à Réveil! [terminé]   Ven 10 Jan - 13:28


Nathanaël "N" Swift









Physique
N, ce n'est pas quelqu'un qu'on loupe comme ça dans la rue. En fait c'est même un sacré original au milieu de tout ces gens "normaux". Bon, pas par sa taille ni sa corpulence, il est de taille moyenne et plutôt maigre, la moyenne quoi. Regardez plutôt son allure. Un type aux cheveux vert herbe un peu flash lui tombant jusqu'aux omoplates et organisé en un vrai champ de bataille sur son crâne. Un véritable Alien à Sablier. Ses yeux rappellent la couleur de ses cheveux, quoique oscillant plutôt vers un vert d'eau. Il a un visage aux traits fins, presque féminins, ce n'est d'ailleurs pas rare qu'on le prenne pour une fille, ce qui ne va évidemment pas pour lui plaire. Vestimentairement, N déteint aussi parmi la population locale. Il n'y a personne de vêtu pareil que lui dans toute la ville et peut être même le pays. Il est plutôt moderne notre alien, en tout cas pour l'époque. Chemise blanche sur un maillot noir, pantalon beige, chaussures vertes, il ne passe pas non plus inaperçu de ce côté là. Côté accessoires, N porte un pendentif étrange autour du coup, ainsi qu'une collection de bracelet ayant une forme carrée au poignet gauche.




Mental
N, c'est le roi des apparences. Il porte constamment un masque d'innocence et de bonté sur son visage. Pourtant, il faut se méfier de lui comme de la peste. Il est cependant compliqué de différencier la sincérité du mensonge lorsqu'il parle ou agit. Il a tendance à se montrer sympathique envers les personnes qu'il ne connaît pas, de façon ainsi à mieux les manipuler par la suite. Sympathie, jovialité,... cela fait partie du personnage derrière lequel il se cache.Etre très amical, c'est super quand on ne comprend pas que vous jouez à un double jeu. On peut vous faire dire ce qu'on veut. Mais l'envers du décor est bien plus alarmant. N est un personnage odieux au possible, calculateur et sadique. Faire du mal, ça ne lui fait ni chaud ni froid, tant que ça ne va pas jusqu'à tuer. Et planifier ses mauvaises actions est quasiment quotidien chez lui. L'adolescent est également sans gêne et dit facilement ce qu'il pense, quitte à ce que ce soit blessant. Dès qu'il sent avoir touché une corde sensible, il exploiteras la faiblesse de la personne jusqu'à la faire craquer moralement. Pour ajouter à son profil peu reluisant, N a tendance à être lâche face aux situations qu'il ne peut pas combattre, quitte à fuir ou user de mauvaise foi. Une fois qu'on le connaît ainsi, il est facilement détestable. Les amis sont quelque chose de factice pour lui et donc en ce cas il n'en a jamais vraiment eu et ça ne le gêne absolument pas.
Pourtant, N n'a pas toujours été comme ça. Deux événements l'on profondément perturbé dans sa vie: son enfance désenchantée et la trahison de cette fille qui avait mis plusieurs personnes en danger. Il peut arriver (ce qui reste très rare) que N ait des instants de nostalgie et d'égarement, qu'il redevienne vraiment "gentil", tel qu'il l'était il y a très longtemps. Mais souvent, ça ne dure pas plus de quelques minutes, sa personnalité initiale reprend vite le dessus.












Récap'

            
-Nom et prénom-
Nathanaël Swift

-Âge-
18 ans

-Sexe-
Alien! Mec évidemment =w=

-Groupe souhaité-
Contarctants illégaux

-rang sous le pseudo-
Alien vert (ça y est déjà m'enfin bon 8D)

-Nom de ta chain-
Zekrom (moi pas me fouler pour le nom =w=)







Histoire
Aborder mon enfance est assez difficile. C'est une blessure qui ne s'est jamais refermée, saignant encore à flot et n'étant pas prête de s'arrêter. Le souvenir de mes parents demeure vague, j'étais trop jeune et cet assassinat m'a tellement retourné que j'ai volontairement presque tout oublié. Pour ne plus souffrir. Mais ma souffrance ne s'est jamais en allée par la suite, elle s'est empirée.
Cette famille d'accueil était tout ce qu'il y avait de plus terrible au monde: sadiques, méchants, sans-coeur, cruels, du plus jeune au plus âgé. Jamais ils n'ont su m'apprécier et n'ont rien fait d'autre que de me descendre six pieds sous terre. Je les hais. Je les tuerais s'il le faut. Je serais ce qu'il y a de plus horrible pour leur rendre la monnaie de leur pièce.
Les deux enfants, dont j'ai oublié le nom ( tant mieux d'ailleurs), ne pensaient qu'à me faire punir. Mais même sans cela, je me prenais des baffes de la part de ma mère adoptive ou de mon père adoptif, qui ne voyaient en moi qu'un être repoussant. Je n'ai jamais compris pourquoi. Qu'avais-je fait de mal? Je n'étais qu'une victime de la folie des hommes et eux, ils me rabaissaient encore plus après tout ce que j'avais encaissé! Je ne crierais jamais assez ma haine envers eux, jamais...
A la longue, j'ai fini par en avoir assez de rester dans cette maison de fous. Et je restais de plus en plus souvent dehors, sur un terrain vague, assis sur un muret. Je me souviens très bien de ce petit chien tout gris, lui aussi malheureux qui venait souvent ici. Plus j'allais là-bas, plus cet animal errant semblait vouloir me tenir compagnie. Après, il est devenu mon ami et mon confident. Pareil, je ne saurais me rappeler le nom que je lui donnais, mais je savais que lui au moins, ne me laisserait jamais tomber. Quand j'étais triste, après avoir passé un sale quart d'heure avec l'un ou l'autre membre de ma famille, il venait se blottir contre moi pour apaiser mon chagrin, me faire savoir que je n'étais pas seul. C'est ce chien qui m'a permis de rester encore un bout de temps dans la lumière. Ce qui ne dura pas.
Un jour, mon imbécile de frère avait décidé de me suivre, pour savoir ce que je faisais dehors apparemment. Comme toujours mon petit ami à fourrure m'attendais sur le terrain vague, heureux comme chaque fois qu'il me voyait. Alors que je le prenais dans mes bras, mon frère arriva en traître et m'attrapa par le maillot. Surpris, je lâchais le chien qui tout aussi étonné, commença à fuir.Content de pouvoir de nouveau me faire du mal, mon frère me lança contre le muret et s'approcha du chien qui était coincé à cause d'une palissade. Il l'attrapa par la peau du cou. A ce moment-ci, je vis dans les yeux de mon ami canin une grande détresse. Il voulait que je vienne l'aider. Mais je ne pouvais pas, j'avais trop peur. Moi aussi, j'étais un lâche, je ne valais pas mieux que l'autre! Les paroles de ce gamin cruel en revanche, résonnent comme un écho dans ma tête: "Je vais te rendre plus malheureux que tu ne l'es déjà Nathanaël! Regarde!"
Sans la moindre hésitation, il fit les quelques pas qui le séparaient de la route, attendit qu'une calèche arrive et jeta le chien sous ses roues. Je me rappelle avoir hurlé le nom de ce petit animal, je me rappelle de tout ce sang, rouge vif, voile ensanglanté sur l'asphalte noire. Cette couleur pourpre me hante encore aujourd'hui. Et ce geste plus qu'odieux marquera le début de ma vie de voyou. Car après qu'il est fait cela, la colère m'a envahi comme jamais en plus de la tristesse et je n'ai pas hésité à tabasser mon frère. Sans pitié. De toute la rage et la force dont j'étais capable. Mon frère passa plusieurs jours à l'hôpital, à cause de la sauvagerie dont j'avais fait preuve. Mais je n'ai jamais regretté. Il avait tué un ami qui m'était cher, il n'avait que ce qu'il méritait. Mais cet acte de violence empira les relations que j'avais avec ma famille d'accueil, il redoublèrent de violence envers moi. Je décidai donc quelques temps après de partir et ne jamais revenir. Vivre une vie de bas-les-rues, une vie de racaille, utilisant la violence pour survivre. Mais là c'est une tout autre histoire.
Jamais je n'aurais cru rencontrer un jour quelqu'un capable de faire changer la personnalité que je m'étais forgée. Pourtant un jour, cela arriva. C'était pendant une "guerre" entre les différentes bandes des bas-fonds de Sablier. J'avais 16 ans. On avait été amenés à se replier du côté de quartiers plus chics, afin d'éviter de sacrés accidents au sein de notre bande. Ici, les autres n'osèrent jamais venir nous chercher des embrouilles, de crainte de tomber sur un représentant de la loi. Bref, nous traînions dans les recoins les plus sombres entre nous quand je la vis traverser une rue plus peuplée. Une jeune fille de mon âge dont je n'ai jamais su le nom. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai eu envie de la suivre et me suis éloigné du groupe. Je suis resté à bonne distance pendant un instant, puis elle s'est retournée, m'a vu et m'a souri. Je me suis arrêté d'un coup, tentant également un sourire, un peu vain vu que je ne souriais pratiquement jamais. Puis elle s'est approchée de moi. J'ai eu un mouvement de recul. On ne m'approchait jamais de cette façon, sans aucune crainte. Puis on a parlé, longtemps jusqu'à ce qu'il fasse nuit, de tout et de rien. On est repartis chacun de notre côté ensuite, ne sachant pas si l'on se reverrait un jour ou non.
Quelques jours plus tard, notre gang commença à rechercher la guerre à d'autres bandes des environs. Pourquoi ça je ne m'en souviens pas. C'était souvent pour rien qu'on allait se battre et presque s’entre-tuer. Et là, ça ne dérogeait pas à la règle. Sauf que ce jour fut extrêmement spécial, car un bouleversement profond dans ma vie se produisit à cet instant. On avait coincé les types qu'on voulait faire payer dans une ruelle. Et c'est à cet instant que je me rendis compte que je connaissait l'un d'eux... Ou plutôt l'une d'elle. La fille que j'avais vu dans la rue quelques jours plus tôt. En l'apercevant, je me suis senti à la fois confus et triste. Elle m'avait dupé, elle avait profité de me parler pour en savoir plus sur nous et maintenant, elle avait dû tout raconter à ses camarades. D'ailleurs, on s'et pris une sacrée raclée ce jour-là. On s'est vite dispersés un peu partout dans la ville. Seul, j'étais en colère contre moi même, dans un piteux état et également profondément triste. J'avais cru rencontrer une personne qui enfin me parlait sans me prendre pour un voyou ou un moins que rien, pour finalement me rendre compte que cette personne n'avait fait que me manipuler depuis le début.
C'est alors qu'une voix retentit dans ma tête. Une voix ressemblant d'ailleurs plus à un grognement animal. Elle me promettait vengeance et bonheur si j'acceptais de conclure un pacte avec elle. Sous le coup du désespoir, j'ai accepté ça. Et après coup je l'ai regretté.
Pendant quelques mois, j'ai commencé à tuer, sous l'influence de ma chain, Zekrom. Le symbole sur ma poitrine se remplissait de jour en jour, lentement. Ca me faisait peur, je ne savais pas ce qui allait se passer une fois qu'il serait entier, même ma chain ne voulait pas me le dire. En tout cas, j'en avais assez de tuer sous l'influence d'une force qui me dépassait. J'étais un sale type, mais je n'avais jamais voulu attenter à la vie de qui que ce soit. Le seul meurtre utile que j'ai été obligé de commettre fut celui de mon ancienne famille d'accueil. Cette vengeance là était accomplie. Il m'en restait une maintenant, contre cette fille. Mais néanmoins, je du forcer Zekrom à cesser de tuer de son propre chef. Ce fut difficile mais il finit par m'obéir. Le peu de temps qu'il me reste, je le garde en réserve pour me venger et aujourd'hui, j'espère que ce sera le cas...






Le geek:3
T'es qui?
Un gens oAo /PAN Nan appelez moi Rara, ou l'Alien sur ce fo' x)

Plutôt bac-à-sable?
C'est bien les bac à sable... Mais nan chui une grande fille 8D

Comment t'es arrivé là?
Longue histoire, j'ai traversé la galaxie depuis Tatooine et me voilà chef de ce forum oAo

Suggestion, question, remarque pour le staff?
A part qu'il est formidable je n'ai rien à dire 8) /PAN

une dernière pour la route?
T'as trois poussins sur une table, t'en veux plus que deux comment tu fais?



Bah t'en pousses un 8D *sors*





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



"Chanteuse de l'Abysse"

Messages : 124
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 18
Localisation : *Regarde désespérément sa carte* ... Comment dire...

MessageSujet: Re: N//L'alien vert débarque à Réveil! [terminé]   Sam 18 Jan - 20:07

Tu as changé la seule chose qui n'allait pas dans ta fiche, tout est bon ^w^ *chieuse qui avait trouvé le détail contre la fonda 8D*

Tu es validé grâce à ta mignonne fiche un chtoute tragique ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ph-newliferesart.forumactif.org
 

N//L'alien vert débarque à Réveil! [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mike débarque gentiment à Salem Terminé
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Au Dragon Vert
» Passage au thème vert!
» Armée du Rohan(vert et rouge mdr..)en 500pts pour le tournoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
In the Abyss...
 :: Dossiers :: Présentations validées
-