AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Would you be my slave ? ─ [ANDY&GAIOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar



"Le Clown désenchanté"

Messages : 8
Date d'inscription : 16/01/2014

MessageSujet: Would you be my slave ? ─ [ANDY&GAIOS]   Dim 26 Jan - 23:19




Gáïos & Andy
Little Human.

Gáïos n’aimait réellement les surprises. Lui qui se trouvait bien au chaud dans le cœur de l’abysse s’était retrouvé expulsé alors que la chain B-Rabbit fuyait en compagnie de son nouveau contractant. Qui était-il ? D’où venait-il ? La chain n’en savait fichtrement rien. Tout ce que le clown savait c’était qu’à un instant a, il était dans l’abysse et l’instant b, il n’y était plus. Certes, la créature se laissait de cet univers sombre et froid qu’était devenu l’abysse, mais il s’agissait de sa maison. Sa demeure. Et maintenant il n’avait aucune idée de où trouver ce foutu Grand-Méchant-Loup. Adieu ses parties de poker. Mais plus important que devait-il faire ? Sans doute que son temps chez les humains étaient limités sans avoir un propre esclave humain à sa botte mais tout de même alors que devait-il faire ? Faire un pacte avec un humain ? Tuer le plus d’humain possible pour assouvir une soif de sang qu’il n’avait pas dans l’immédiat ? La chain soupira. Il était tombé dans des poubelles. Dans une ruelle. Autant vous dire que son premier aperçu du monde réel manquait cruellement de charmes ! Puis il s’était rendu vers la lumière.

Qui aurait cru que le monde des humains était si lumineux ? Si plein de vie. Gáïos redécouvrit la couleur de sa peau – grise certes – à la lumière du soleil mais aussi ses vêtements. Il avançait machinalement dans ces rues bombées regardant avec attention les petites créatures, des petits humains qui couraient partout en riant. Ils riaient bon sang de chain à la soupe ! Depuis combien de temps n’avait-il donc pas entendu de vrai rire ? Il avançait dans la rue, avec sa longue silhouette élancée, parfois dévisagé par les individus aux alentours. Après tout, un grand dadet à visage de clown, la peau grise et aux cornes ce n’était pas ce qu’on voyait le plus souvent ! Surtout au vu de la physionomie de ces humains. Si similaires et en même temps si loin de la petite Volonté de l’Abysse. Il fixait les étalages des commerces avec de grands yeux, s’émerveillant en silence, découvrant.

Un sourire serein apparu sur son visage.

C’était une belle animation. Vraiment. Bien loin de l’abysse où les rencontres avec d’autres chains se terminaient en joyeuse baston collective et cela était à qui dévorerait l’autre en premier. Ah ! Les joies des rencontres amicales entre créatures de l’Abysse. Un plaisir pour la vue, l’ouïe et surtout l’odorat ! Vraiment ! Gáïos avançait, surplombant les gens de sa hauteur. Qu’il aimait être grand ici, c’était plaisant … Et qu’est-ce que ce lieu magique sentait bon ! Ses pupilles gustatives en avaient l’eau à la bouche.

La chain aurait pu continuer à divaguer longtemps ainsi s’il n’avait pas bousculé – était rentré littéralement dans quelqu’un au risque de l’écraser – sans le vouloir. Ses yeux se posèrent sur le malheureux qui avait croisé sa route.

Hum. C’était un garçon ou une fille ?

Non sérieusement, à la limite il savait reconnaitre une femelle, elle portait généralement des bas sans pied et avait de la poitrine. Mais le visage de celle-ci, ou celui-ci, était très fin ! Gáïos décida alors de ne pas réfléchir, ce qui dans le cas présent n’était pas pratique. La découverte de toutes ces nouvelles choses et toutes ces merveilleuses odeurs lui bloquant le peu de neuronnes qu’il possédait en temps normal. Il fit alors un grand sourire.

« Yo. Pardon petit…e … ?

C’était le plus simple de tenter, non ?


BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



"Sharp Shooter Spy"

Messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2014

MessageSujet: Re: Would you be my slave ? ─ [ANDY&GAIOS]   Mer 29 Jan - 19:06




meeting the devil
⌖ Gáïos & Andy ⌖


Andy avait un message à faire passer. Un message assez important, de la part d'agents haut placés de Pandora, et un message qu'il ne pouvait délivrer. C'était un message pour Xerxes Break, et l'homme était introuvable, et certainement pas présent dans l'enceinte du manoir ou de ses jardins. Andy savait cela parce qu'il venait de passer plusieurs heures à fouiller ses moindres recoins et à interroger tout le personnel pour le trouver. Après une heure, il avait élargi ses recherches en incluant la jeune duchesse Rainsworth et Gilbert Nightray, deux personnes de confiance qui sauraient mettre la main sur le Chapelier. Mais eux aussi semblaient avoir disparus, et il ne pouvait chercher Reim Lunettes car il savait celui-ci occupé par une importante mission que messire Barma lui avait confié.

Ce fut donc trois longues heures plus tard qu'il revint auprès de ses supérieurs pour plus d'instructions, quelque peu agacé et pas moins fatigué. Il avait encore une montagne de papiers à remplir avant la fin de la journée, il ne pouvait se permettre de perdre autant de temps ainsi. Il piétina l'envie de tordre le coup du vieil homme qui lui ordonna de se rendre à Réveil - plus proche que le manoir des Rainsworth - pour déposer la lettre chez le jeune Nightray. Pourquoi ne pas tout simplement envoyer un coursier?!

Andy eut le temps de se calmer avant d'arriver à la capitale, et ne tarda pas à déposer cette maudite lettre dont il ne connaitrait même pas un jour le contenu. Tant d'efforts pour si peu. Si ça se trouve, ce n'était qu'une réprimande pour que l'homme tache de remplir ses propre papiers à l'heure. Andy espérait que ce n'était pas le cas, bien qu'il n'en aurait jamais la confirmation, mais savoir que c'était une hypothèse était très énervant. Le jeune agent se redressa et tenta de calmer sa colère futile, il devait rentrer et se remettre au travail. Il prit le chemin pour retourner à la calèche qui l'attendait - du moins il l’espérait - mais s'arrêta net en remarquant l'agitation autour de lui. C'était jour de marché. Peut-être sa famille était-elle ici aujourd'hui. Il n'était plus à une heure près, si c'était pour avoir une chance de les voir, il n'en avait pas eu l'occasion depuis plusieurs mois maintenant.

Marcher dans cette foule, au milieux de ces cris et rires, de ces couleurs et odeurs, lui rappelait les jours où il était aussi un de ces marchands ventant les merveilles de ces produits. Bien vite sa mauvaise humeur s'assoupit, et même s'il ne vit pas ses parents et son oncle à leur endroit habituel, il décida de rester quelques instants de plus, de profiter du soleil avant de retourner s'enfermer dans son bureau. Il venait tout juste d'empêcher une fillette de tomber en trébuchant sur ses pieds, qu'une autre personne le bouscula. D'un tout autre gabarit. S'il n'avait pas eut le réflexe quelque peu tardif de reculer d'un pas, son visage serait surement venu s'écraser sur le torse de l'homme.

Il leva les yeux vers le maladroit, et bien que son visage resta calme et impassible, il ne put s'empêcher de froncer légèrement les sourcils. Cet homme n'était pas normal. Ce n'était pas tellement sa taille, qui le dressait plus haut que tous, mais sa peau. Grise. Son visage était peint comme celui d'un clown, ses yeux assombris et son sourire élargis, et il portait des cornes. C'était comme s'il sortait tout droit d'un carnaval, mais Andy savait qu'il n'y en avait aucun dans la région en ce moment. Cet homme était étrange, et quand il lui offrit un immense sourire, il n'en fut qu'encore plus déstabilisant.

Andy ignora la question voilée dans ses mots, par habitude de cette confusion plus qu'autre chose. "Yo". Le salut d'un gamin des rues, d'un de ces chapardeurs qui vous retournent les poches. Il cacha sa surprise et sourit aimablement, comme il l'avait toujours fait, inclinant doucement la tête en réponse à son salut.

    ❝ Ce n'est pas grave. J'aurais du prêter plus attention à mes alentours également. ❞

Il n'hésita que l'espace d'un instant.

    ❝ Vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas? ❞



créée par Matrona


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



"Le Clown désenchanté"

Messages : 8
Date d'inscription : 16/01/2014

MessageSujet: Re: Would you be my slave ? ─ [ANDY&GAIOS]   Dim 9 Fév - 17:36




Gáïos & Andy
Little Human.

Gáïos fixa la petite créature. Calme. Impassible. Le sourire du chain s’agrandit à la vue du froncement de sourcil. Le clown était prêt à parier que cet être – fille ou garçon d’ailleurs il ne savait toujours pas – était un râleur. Mais quelque chose de bon ! Le Grand-Méchant-Loup avait la même tête quand elle était en train de perdre au poker. Généralement cela était rapidement suivi par un gonflement de joues des plus tordants. Ce petit être le dévisageait, le regardait, découvrait ce corps qui n’était décidément pas humain. Enfin, il fallait être aveugle pour voir que Gáïos était différent des autres. Après son « yo », le garçon sourit. Aimablement avant d’incliner la tête poliment. C’était aussi une chose nouvelle pour la chain, il avait généralement l’habitude des insultes et des hurlements de rages.

Puis il entendit sa voix. Enfin ! La chain tenta de réfléchir mentalement, deviner. Qui était-il ? Une fille ou un garçon ?

« Ce n’est pas grave. J’aurais dû prêter plus attention à mes alentours également. »
Oh. Une femme ? Sa voix était assez aigu, bien loin d’un ton roque d’homme. Ou peut-être un garçon n’ayant pas encore mué ? Non définitivement, c’était une femme ! Une jolie femme ! Pas aussi belle qu’Alysse mais une jolie fille quand même. Il ne savait pas non plus qu’une femme pouvait porter ainsi des habits d’hommes.

« Mea Culpa petite. Il n’y a aucun soucis » il fit en levant la main devant lui. « Je regarderai vers le bas la prochaine fois. »
La jeune fille était vraiment petite après tout.

« Vous n’êtes pas d’ici, n’est-ce pas ? »
Gáïos se figea et fixa le visage de la petite créature. Son sourire avait disparu. D’où venait-il ? De l’abysse, oui mais où était-ce ? Dans une autre dimension ? Ailleurs ? Un autre monde ? Sous terre ? La chain se gratta l’arrière de la tête en prenant une moue songeuse, frottant par la suite la base de ses cornes. D’où venait-il ? Il entre-ouvrit un œil et fixa l’enfant en face de lui. Elle était mignonne. Oh et puis après tout, il pouvait construire une jolie tournure de phrases qui l’embrouillerait. Qui connaissait l’abysse ? Personne normalement. Sauf ces fous faisant des accords avec les chains. D’ailleurs combien de temps lui restait-il avant qu’il ne soit renvoyé dans les ténèbres de ce lieu ? Il était fort, mais pas au point de rester éternellement sans pacte avec un humain.

Il posa son imposante main sur la tête du petit être dont il était persuadé de la féminité et tapota vaguement, un sourire serein sur le visage. Une odeur remonta à ses narines.

« Je viens d’un cirque p’tiote. Un triste cirque où plus personne ne ris » Plus de rire, plus de sourire, juste la folie, voilà ce qu’est l’abysse. « C’est devenu un lieu décadent, sombre, juste à côté. » L’abysse était un monde parallèle à ici, si ça se trouve, il avait déjà marché dans ce lieu, mais dans l’univers de l’abysse. « Alors je suis partie en ballade petite princesse. Histoire de prendre un bol d’air frais et de rire. »

Et ça faisait du bien[/b]. Il retira sa main et s’étira. Sans doute qu’il pourrait rester deux jours dans le monde des humains, tout au plus, rien de plus. S’il arrivait à ne pas manger un humain ou deux, il se sentirait fier de lui-même.

« Et toi ? Quel est ton nom ? D’où viens-tu ? »
[i]Pourquoi l’odeur que je sens sur toi me rappelle quelque chose
. Une odeur étrange entourée l’enfant. Une odeur qu’il était sûre de connaître. Qui lui enveloppé les narines.


BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

""


MessageSujet: Re: Would you be my slave ? ─ [ANDY&GAIOS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Would you be my slave ? ─ [ANDY&GAIOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Andy Murray ! Je ferais aussi bien que toi ! (libre)
» Andy Berger
» Smile like you mean it... [Taylor&Andy]
» Carnet d'Andy Wells
» J. MATTHIEW DIETRICH ► Andy Biersack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Réveil, la capitale
 :: La ville :: Coeur de la ville
-